Chargement...


Le 20 octobre 2020

Instagram refuse de faire du marketing d’influence une zone de non-droit

Le marketing d’influence s’est fortement développé ces dernières années sur Instagram. Face à un flou total, notamment dans les premières années, cette pratique est désormais réglementée et régie par des lois. Instagram est alors bien décidé à renforcer ses mesures pour mieux cadrer le marché du marketing d’influence.

Instagram corrigé par les autorités britanniques

Récemment, la CMA (Competition Market Authority) du Royaume-Uni a ouvert une enquête et demandé à Instagram de mettre en place de nouvelles mesures pour mieux cadrer le marché du marketing d’influence. Entre autres, elle demande aux influenceurs d’indiquer clairement lorsqu’il s’agit d’un partenariat rémunéré, dans un souci de transparence.

Vous allez alors nous dire : « Oui, mais cette fonctionnalité existe déjà, non ? ». En effet, certains influenceurs indiquent d’ores et déjà en haut de leur publication, à la place du « lieu » : « Partenariat rémunéré avec + nom de la marque« . Or, peu d’influenceurs par rapport aux nombres de campagnes d’influence cochent cette option, ce qui pose un souci de transparence.

Les mesures de marketing d’influence mises en place par Instagram

Le réseau social Instagram s’est engagé à appliquer de nouvelles mesures de transparence d’ici à juin 2021. Ces mesures seront alors les suivantes :

  • inviter les influenceurs à confirmer s’il y a un partenariat rémunéré, systématiquement avant toute publication
  • créer un algorithme pour détecter les publications sponsorisées avec une mise en avant de marque ou de produit, mais qui n’ont pas été étiquetées comme telles
  • aider les annonceurs à mieux gérer leurs promotions avec les influenceurs en leur offrant la possibilité de demander la suppression d’une publication mal étiquetée

Les nouvelles mesures de marketing d’influence d’Instagram devraient d’abord voir le jour au Royaume-Uni dans un premier temps. Instagram les déploiera ensuite dans le monde entier.

L'actualité

À lire également