Chargement...


Le 18 mars 2020

Coronavirus : la perte de revenus des influenceurs

La crise sanitaire actuelle entraîne également une crise économique. Les entreprises optent tour à tour pour le télétravail. Par ailleurs, certains salariés sont désormais au chômage technique… Mais que fait-on pour les entrepreneurs ? Quel est l’impact du coronavirus sur les revenus des influenceurs ?

Une perte de salaire énorme

Le confinement quasi total vient d’être annoncé lors de l’allocution du président de la République, ce lundi 16 mars 2020. Les sorties sont ainsi strictement limitées aux courses essentielles, à l’accès aux soins et aux personnes devant se rendre au travail (commerces essentiels, hôpitaux, banques, certaines usines…).

Une bonne partie du pays se retrouve alors en télétravail ou au chômage. Mais qu’en est-il des influenceurs, ces entrepreneurs confinés ?

Les créateurs de contenu vivent en grande partie d’événements. Comme vous le savez, ces derniers ont été annulés ou reportés. Ce qui cause un manque à gagner évident…. Par ailleurs, les partenariats rémunérés cessent, puisque les magasins, hôtels ou autres marques ferment leurs portes. Autrement dit, les sources de revenus des influenceurs sont désormais quasi-inexistantes.

Scott Eddy, influenceur voyage et consultant marketing, a déclaré une perte de revenus de 25 000 dollars au 11 mars 2020. Un trou qui devrait continuer de se creuser…

Les YouTubeurs semblent toutefois à l’abri de cette perte de revenus. En effet, en raison du confinement, les vues devraient considérablement augmenter.

Coronavirus : quelles aides pour les influenceurs ?

Pour l’instant, les mesures concernant le cas spécifique des auto-entrepreneurs ne sont pas encore toutes connues… Toutefois, quelques informations ont déjà circulé.

Un fonds de solidarité devrait, en effet, être mis en place très prochainement. Il sera destiné à ceux dont le chiffre d’affaires baisse de plus de 70 % et dont le CA annuel ne dépasse habituellement pas le million d’euros. Un montant forfaitaire de 1 500 € sera alors débloqué immédiatement. Ce fonds devrait profiter à 400 000 entreprises et micro-entrepreneurs.

Face à la pandémie, les banques françaises se mobilisent également pour les indépendants. Au programme : report jusqu’à 6 mois des remboursements de crédit, suppression des pénalités ou encore procédures accélérées d’instructions de crédit.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Fnae.

L'actualité

À lire également